Formation LUTP session francophone [3e édition] : 22 – 27 septembre 2013 à Rabat (Maroc)

 
  •  
Julien Allaire
CODATU
Délégué Général
Publication Lundi 23 Septembre 2013

La troisième session de formation francophone du programme de « Renforcement de capacité des décideurs de la planification des transports urbains » se tient à Rabat du 22 au 27 septembre 2013 au profit des Villes marocaines et africaines en partenariat avec la Direction Générale des Collectivités Locales (Direction de la Formation des cadres administratifs et techniques et Direction de la Planification et de l’Equipement). Cette session a lieu à l’Université Internationale de Rabat- UIR.

Organisé conjointement par la Banque Mondiale et par l’Agence Française de Développement (AFD), avec le soutien du PPIAF, de l’AUSAID, de l’ESMAP, du Ministère français de l’Environnement, du Développement Durable et de l’Energie (MEDDE) et de CODATU, ce programme vise à développer les capacités de décision en matière de planification de la mobilité urbaine.

Ce programme entend former les décideurs pour développer une approche intégrée de la mobilité urbaine, ses différentes composantes et les moyens nécessaires à sa mise en œuvre. Il propose un apprentissage basé sur l’expérimentation et privilégie les études de cas, les exercices de groupe et les visites sur site, en mettant l’accent sur les liens entre les différentes composantes du système global de transport urbain.

Programme LUTP_UIR

Partenaires associés

Agence Française de Développement (AFD)

L’Agence Française de Développement (AFD) agit depuis soixante-dix ans pour lutter contre la pauvreté et  favoriser le développement dans les pays du Sud et dans l’Outre-mer. Au moyen de subventions, de prêts, de fonds de garantie ou de contrats de désendettement et de développement, elle finance des projets, des programmes et des études et accompagne ses partenaires du Sud dans le renforcement de leurs capacités.

Les transports constituent un secteur d’intervention traditionnel de l’AFD. Sur la période 2001-2005, l’Agence a mobilisé environ 164 M€ par an en moyenne pour la mise en œuvre de projets dans le secteur des transports (en incluant les projets de développement rural et urbain comportant des activités de transport).